CôTE D’IVOIRE/COMMISSION éLECTORALE: RECONDUIRE YOUSSOUF BAKAYOKO "SERAIT UNE PROVOCATION DE TROP" SELON LOBOGNON (INTERVIEW)

VIDEO - POLITIQUE

20000 FCFA

Le député Alain Lobognon, proche de Guillaume Soro, vice-président du MVCI (opposition)

PAIEMENT EN LIGNE SECURISE

Le député ivoirien Alain Lobognon, également vice-président du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’ivoire (MVCI, opposition) et proche de l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, estime que la reconduction du président de la Commission électorale indépendante (CEI) Youssouf Bakayoko, après plus de six ans à la tête de l’institution, "serait une provocation de trop", dans une interview accordée à ALERTE INFO.

Est-ce que vous redoutez la reconduction du président actuel de la CEI, Youssouf Bakayoko ?


Le président de la République prendra son stylo pour nommer M. Youssouf Bakayoko, mais on lui demandera d'arrêter. Il y a une suspicion qui plane concernant M. Bakayoko. Le monde entier estime que c'est parce qu'il a trainé en 2010 que nous en sommes arrivés à la crise. Les 3.000 morts, quand bien même nous disons que nous en sommes tous responsables, le premier responsable c'est le président de la CEI actuelle qui a trainé en 2010 avant de donner les résultats. Reconduire M. Youssouf Bakayoko alors que la loi dit qu'on ne peut être président de la CEI que pour six ans, ce serait une provocation de trop. Et lui-même en tant que diplomate, il sait très bien qu'en diplomatie, à un moment donné il faut savoir dire Non. Si on le nomme, l'éthique aurait voulu qu'il refuse cette nomination.



AUTEUR: Manuella YAPI
Mots clés : Lobognon,CEI,Youssouf Bakayoko,provocation
Taille : 107.41 Mb
Extension : mp4

PARTAGER